Méditerranée du futur

Rassembler tout le monde

mediterranee-du-futur-maud-fontenoy

Il est encore trop tôt pour savoir si la lutte contre le réchauffement climatique constitue une bataille que l’homme est en train de gagner ou de perdre, car les échéances sont lointaines. Dans tous les cas, les accords de Paris et l’action de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur vont dans le bon sens.

La France, grâce au nucléaire, fait partie des pays qui produisent le moins de CO2. Pour certains pays, la situation apparait différente car ils connaissent une phase d’industrialisation, de forte croissance. Nous ne pouvons pas leur interdire de se développer. D’où la nécessité du Fonds Vert pour le Climat, qui théoriquement doit financer leur passage à une économie décarbonée, propre. Lire la suite

La pêche

Réputés bons pour la santé, devenus incontournables dans nos assiettes, en 70 ans les français sont passés d’une consommation annuelle de poisson de 9 à 35 kg.

Cela a des conséquences sur la biodiversité marine qui, à terme, pourraient causer la disparition de nombreuses espèces de poissons sauvages ! Selon les WWF, si l’on n’agit pas vigoureusement, la surpêche aura décimé les populations de poissons sauvages d’ici 2050 ! Lire la suite

Maud Fontenoy : bienvenue sur son blog

maud-fontenoy

On connaît mieux la surface de la Lune que les profondeurs des océans.

Mon combat, depuis toujours, est pour que la mer ne soit plus seulement, comme le disait Éric Tabarly avec humour, « ce que les Français ont dans le dos quand ils regardent la plage ».

Et si la plus belle des raisons d’y croire était de se tourner vers le grand bleu ?

Énergies, emplois, métaux précieux, médicaments, oxygène, nourriture, et tant d’autres trésors tout autant fascinants qu’indispensables à notre survie. La mer ne fait pas que relier les hommes entre eux, comme une ligne de vie qui sécurise sur un navire. Elle nous offre d’infinies ressources que nous devons connaître et préserver.

Jules Verne faisait dire à son capitaine Nemo : « La mer est tout. » Si lui y croyait en 1869, pourquoi pas nous ?

L’écologie, mes raisons d’y croire

Reprenons nos esprits. Je suis bien consciente de l’immensité des désordres qui touchent tout à la fois notre environnement et notre bien-être. La question n’est pas là.

Les maux sont grands, nous sommes d’accord, mais les remèdes aussi. Stop à l’idéalisme et aux déclarations dégoulinantes de bon sens. Le futur est par essence “manœuvrable”.

Nous pouvons agir.

Grâce à une révolution technologique et numérique sans précédent, nous sommes en train d’entrer réellement dans le XXie siècle. Une écologie positive est possible. Elle va nous permettre de réinventer la société, l’économie et la science. C’est un projet passionnant.

Lutter contre des extrémismes tout en cherchant à en savoir plus sur de nombreux sujets, voilà ce qui me pousse à écrire aujourd’hui.

 

Maud Fontenoy