Maud Fontenoy à l’honneur dans le grand oral (partie 2)

Maud Fontenoy lors du grand oral
Maud Fontenoy lors du grand oral

Maud Fontenoy et sa vie privée

Maud Fontenoy n’est pas victime du système « show-biz » avec les paparazzis etc. Elle ne craint donc pas pour sa vie privée, même avec quelques photos de ses enfants dans ses ouvrages. Elle « mène sa petite vie » comme elle l’affirme elle-même et n’est pas du genre à se rendre aux soirées mondaines ou cocktails çà et là.

Elle continue tout simplement à faire du bateau avec ses enfants en été sur le bateau qu’elle utilise également dans le cadre de sa fondation (la Maud Fontenoy Foundation). Elle évoque notamment la petite villa simple et sobre qu’elle occupe avec sa famille. Maud Fontenoy aborde aussi sa vie amoureuse en affirmant ouvertement avoir rencontré l’homme de sa vie à quarante ans.

Une citation qui permettra par exemple de rassurer ses lectrices plus jeunes célibataires par exemple.

Une implication écologique et dans sa région

Maud Fontenoy adore sa région, Provence-Alpes-Côte-D’azur, qu’elle considère comme un « paradis pour la nature » ce pourquoi elle a tenu à s’y impliquer. Parmi ses actions intentées parmi d’autres membres l’on peut citer un fonds de dépollution, actions par rapport aux accords de Paris et aux accords sur le Climat, sauvegarde des palmiers etc. Maud Fontenoy considère qu’il y a une occasion de mettre en place des actions vraies, pratiques, immédiates sur un territoire.

Elle affirme également sa proximité amicale avec Nicolas Sarkozy qui l’a beaucoup épaulée lors de la maladie de son fils (pour trouver des traitements par exemple) lorsque c’était vraiment difficile et lui doit une « reconnaissance éternelle » et une grande fidélité.
Cependant, Maud Fontenoy n’est pas exempte de critiques sur ses points de vue et sa proximité avec Nicolas Sarkozy.

Face aux différentes critiques qui lui sont adressées, elle sait que la caricature dans le mauvais sens du terme fait partie de l’enjeu de l’engagement politique.

Dans son engagement écologique, Maud Fontenoy roule à la voiture électrique, dispositif qu’elle considère comme une solution alternative pour accéder à des transports en communs lorsque l’on vient de province par exemple. La navigatrice évoque aussi les particules fines 300 fois plus présentes dans les transports en commun que sur la route (à cause de l’usure des pneus et des freins, du manque d’aération). Les membres de la RATP sont d’ailleurs victimes de problèmes respiratoires du fait de la présence de ces particules. Il faut donc à un moment donné ouvrir le débat, être plus honnête, annonce Maud Fontenoy qui estime d’ailleurs que beaucoup de choses sont à faire sur la partie « mer » et « économie maritime ».

Dans son ouvrage, Maud évoque d’ailleurs le fameux « 7ème continent » de déchets qui représente les stigmas de nos vies quotidiennes, les 7 millions de tonnes de déchets rejetés chaque année. Lors de son interview, Maud Fontenoy aborde également la nécessité de développer les énergies marines renouvelables avec de la recherche alors que nous n’en sommes qu’aux balbutiements.

Elle rappelle cependant que la France, en tant que seconde puissance maritime mondiale représente un chiffre de près de 69 milliards d’euros annuels en dehors du tourisme. Il y a donc clairement un potentiel économique important mais pas suffisamment porté selon la navigatrice.

Un message à transmettre aux plus jeunes

Mission planète s'adresse aux plus jeunes
Mission planète s’adresse aux plus jeunes

En même temps que « Vivre, vraiment », Maud Fontenoy a fait publier « Mission Planète« , un autre de ses récents livres, cette fois-ci dédiée aux enfants. On y trouve en effet plusieurs activités ludiques et pédagogiques (questions, quizz, dessins, collages…) pour mieux comprendre les enjeux écologiques d’aujourd’hui et de demain.

Cet ouvrage vient compléter son implication dans la Maud Fontenoy Foundation en partenariat avec l’Education Nationale qui vient fournir des kits pédagogiques gratuits auprès des primaires, collèges et lycées. Ceci est élaboré avec les inspecteurs généraux pour être validé auprès de l’Education Nationale.

Cela permet de toucher le maximum d’élèves ce qui est pour Maud Fontenoy la clé du changement. Le livre a été élaboré avec l’enfant de 9 ans de Maud Fontenoy car c’est la tranche d’âge moyenne du public enfant de ce livre. C’est de la connaissance de façon ludique et qui poussera les plus jeunes à adopter les bons réflexes écologiques.

 

Vous pouvez retrouver la première partie de l’interview de Maud Fontenoy dans l’article précédent

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s