Maud Fontenoy dans le rétro partie 2 : aventures maritimes

Des exploits maritimes et le retour à la terre ferme : quelle expérience ?

Déborah Grunwald :  » Vous avez déjà traversé en solitaire l’Atlantique Nord et le Pacifique sud à la rame, retour en arrière : là nous sommes très précisément en 2007. Nouveau défi pour vous Maud Fontenoy, vous êtes seule sur votre voilier, une tempête approche, cela va être très difficile. Vous allez nous raconter ce périple maritime. On est donc à la pointe sud-africaine au large du cap de Bonne-Espérance. Vous Maud Fontenoy vous êtes lancée le défi de faire le tour de l’hémisphère sud en solitaire et à contre-tempete-mercourant. C’est la tempête, vous avez eu des problèmes avec la voile à vent, les vagues font plus de dix mètres, cela va durer 24 heures, vous êtes seule, ça cogne, ça tape, ça secoue, vous avez peur? »

Maud Fontenoy :  » Là oui je pense que j’ai eu peur. La peur, elle est là. Et la peur, c’est la chance qui vous empêche de basculer dans la témérité c’est-à-dire le saut dans le vide les yeux fermés. C’est vrai que j’ai eu très peur en mer parce qu’on est seul, qu’on a fait le choix de partir en solitaire, de n’avoir jamais une main tendue ou quelqu’un pour vous donner un coup de pouce ou vous parler. S’il y a un problème, c’est tout de suite la mort, si tu tombes du bateau, s’il y a un gros problème technique, tu es à des milliers de km de toute côte sans aucun moyen d’être secouru. »

Déborah Grunwald: «  Maud Fontenoy, on va entrer en communication VHF, toujours pendant votre tour de l’hémisphère sud, votre mat de bateau s’est brisé. Un cargo s’approche pour vous secourir, il est à quelques mètres de vous, cependant vous dîtes expressément que vous ne voulez pas être sauvée. Maud Fontenoy, vous avez des mots terribles ce jour-là, vous vous rendez compte ? Vous ne vouliez même pas être sauvée. »

Maud Fontenoy:  » Disons que mes aventures elles ont été très organisées, très préparées et que c’est vrai qu’on peut avoir des galères d’aujourd’hui pouvant aller jusqu’à la mort. Là moi c’était une volonté choisie de réaliser quelque chose de plus grand que moi, de première féminine, je savais pourquoi je le faisais. Sur un bateau, il ne faut jamais quitter le bord. Le bateau sera toujours plus sécurisé qu’un canot de sauvetage. Bien sûr que j’avais envie d’être sauvée mais se dire que c’est une année de préparation, des mois et des mois de sacrifice, tout ceux qui ne croyaient pas en toi…et tu penses à tout cela. C’est sûr qu’au moment où le bateau part et que tu te retrouves toute seule, tu te dis qu’il va falloir y aller et le faire. »

Deborah Grunwald : « Quand vous revenez sur la terre ferme après des mois et des mois en mer, il y a un moment où vous craquez quand vous avez fait des efforts comme ça ?  »

Maud Fontenoy : « C’est vrai que ce n’est pas simple. Tu redécouvres tout. Tu redécouvres tout comme prendre une douche, croquer une pomme au lieu de manger de la nourriture en poudre, serrer quelqu’un dans ses bras alors que t’as été seule pendant 5 mois. De serrer quelqu’un dans ses bras alors que tu as été seule pendant 5 mois. Donc chaque chose est un bonheur. D’un seul coup j’ai dormi 8h alors que j’avais l’habitude de dormir par tranches de 20 minutes. Alors quand je me suis réveillée j’ai eu une bouffée d’angoisse tellement j’avais dormi longtemps. »

Pour revenir au début de l’émission « dans le rétro » avec Maud Fontenoy, vous pouvez consulter l’article correspondant.

Si vous souhaitez poursuivre l’émission en abordant cette fois-ci l’engagement écologique de Maud Fontenoy, retrouvez la partie 3 ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s